Opération goutte d’eau : le défi est relevé

L’Office a lancé en 2014, l’opération « Goutte d’eau ». L’objectif pour les participants était de réduire leurs consommations d’eau de 30% en un an.

L’opération « Goutte d’eau » a mobilisé 22 foyers témoins pour une expérience de réduction des consommations d’eau d’un an au sein de résidences sélectionnées selon des critères techniques.

 

La finalité de l’opération était de démontrer que grâce à des gestes simples et par la mise en place de petits équipements économes peu onéreux, il était possible de réduire sa consommation d’eau de manière conséquente.

En se basant sur les consommations d’eau des deux dernières années, un objectif de 30% de réduction a été donné aux foyers participants.

Seine-Ouest Habitat a fourni gratuitement à chaque foyer un kit d’économie d’eau comprenant :

–       Des mousseurs hydro-économes à installer sur leur robinetterie.

–       Un réducteur de débit pour la douche.

–       Un sac pour réduire le volume d’eau du réservoir des toilettes.

–       Un kit de joints de remplacement.

–       Un sablier de douche.

L’Agence Locale de l’Energie est intervenue en début de défi pour expliquer son déroulement du défi, les gestes économes et l’installation des équipements.

Les consommations des 22 foyers témoins avant défi s’élevaient à 1536m3 par an (valeur moyenne des consommations sur les 5 derniers semestres). L’objectif de 30% correspond donc à une économie finale de 461m3 .

Bilan de l’opération

¼ es foyers atteignent l’objectif Fish

¼ réduisent leur consommation de manière significative

¼ la réduisent légèrement

¼ augmentent leur consommation

 

77% des foyers ont vu leurs consommations diminuer, dans des proportions variables. C’est un chiffre très encourageant, car même si la réduction pour certains ménages est faible, il faut souligner cette tendance à la baisse.

En revanche, un quart des participants (soit 5 foyers) a vu sa consommation augmenter. Pour quatre d’entre eux, des soucis de plomberie (fuites) ont été rapportés. En effet, une fuite, même de faible ampleur, peut engendrer une augmentation importante des consommations d’eau.

On peut expliquer la difficulté de certains foyers à atteindre l’objectif de 30% de réduction par plusieurs facteurs :

–       « Effet rebond » : équiper son logement de matériel économe induit parfois des comportements plus gourmands sur l’eau. S’autoriser des douches plus longues au motif que le débit d’eau est réduit est une réaction fréquente.

–       Conservation de certaines habitudes de consommation du foyer. Même avec des réducteurs de débit, si les habitudes de consommation ne sont pas changées, l’impact sur la consommation finale est moindre.

–       Certain foyers avaient déjà des consommations très faibles, et ont donc eu du mal à les réduire encore significativement.

–       Augmentation du nombre de personnes dans le foyer.

–       Les appareils économes distribués en début d’opération n’ont pas été installés.

Au total, c’est 289m3 soit 289 000 litres d’eau qui ont été économisés au cours de cette opération.

Par rapport aux 1536 m3 consommés par les participants l’année précédente, l’Opération Goutte d’Eau a permis de faire une économie globale de 18,8%.

L’eau sur GPSO : d’où vient-elle ?

Sur le territoire de GPSO, l’eau que nous consommons provient de la Seine et est traitée à l’usine de Choisy-le-Roi, de façon à éliminer la plus grande partie des polluants et à être rendue potable. Cette eau est ensuite stockée dans des réservoirs, souvent enterrés, avant d’être distribuée dans les lieux de consommation.

Une fois consommée, l’eau est collectée via le réseau d’eaux usées et acheminée vers une station d’épuration afin d’y être assainie avant d’être rejetée dans le milieu naturel afin de reconstituer la ressource

Le prix de l’eau :
N.os factures d’eau retracent ce chemin, depuis son prélèvement dans le milieu naturel jusqu’à son assainissement. Environ 36% de la facture d’eau sont dédiés à la production d’eau potable ; près de 42% du prix de l’eau sont destinés au financement de la dépollution de l’eau, reflétant la difficulté grandissante de traiter des polluants de plus en plus complexes ; et enfin 22 % du prix de l’eau concernent les taxes (dont la TVA) et redevances, reversées aux organismes publics en charge de la modernisation des réseaux, de la lutte contre les pollutions et du développement des voies navigables.

Le saviez-vous ?

La boisson représente pour chacun de nous seulement 1% de nos consommations quotidiennes.
1,5 litre d’eau par jour représente environ un coût de 2,35 € TTC par an au robinet. Une eau de source coûte environ 14 centimes par litre, soit 76€ par an (près de 35 fois plus cher !).

 

Conclusion :

L’effort porté sur la réduction de nos consommations d’eau est doublement important :

–           d’une part il vous permet de réduire votre facture d’eau mais aussi votre facture d’énergie  lorsque vous limitez vos consommations d’eau chaude.

–          et d’autre part, il limite la pollution de nos ressources en eau, réduisant les quantités d’eau à traiter et la pollution rejetée dans les milieux naturels. Ainsi, nous assurons l’accès à une eau de qualité et en quantité suffisante pour les générations qui suivront.

Et toujours !

On estime que les fuites représentent plus de 20% des volumes mis en distribution en France. C’est un gaspillage d’eau potable énorme.

Une fuite qui a lieu après votre compteur d’eau vous concerne et vous est facturée.

Pour repérer une fuite, rien de plus simple :

–           Notez l’index de votre compteur le soir avant de vous coucher, en veillant bien à prévenir tout le monde de ne pas consommer d’eau pendant la nuit.

–           Le lendemain, au réveil, relevez à nouveau l’index du compteur. Si celui-ci n’est pas le même, il y a une fuite quelque part.

Un robinet qui goutte peut représenter à lui seul 96 litres d’eau par jour, soit 35 m3 par an (147 €).

Une chasse d’eau qui fuit, c’est jusqu’à 600 litres perdus chaque jour, soit 220 m3 par an (927 €), de quoi plus que doubler la facture d’eau d’une famille de 4 personnes !

 

 

 

Boulogne-Billancourt

Chaville

Issy-les-Moulineaux

Issy-les-Moulineaux

Issy-les-Moulineaux

Boulogne-Billancourt